• RPSL

Quelle politique du logement pour Genève ? - 2ème tour de l'élection au Conseil d'Etat

Dernière mise à jour : juil. 13



Sur les 11 candidat-e-s au 2ème tour de l'élection au Conseil d'État, 5 se sont donné la peine de répondre au questionnaire.

Classement :

Candidat-e-s s'engageant fortement pour une politique sociale du logement et la défense des locataires : 1) 60 points : HALLER Jocelyne, Meyrin, Liste n°7 ENSEMBLE À GAUCHE 2) 55 points : EMERY-TORRACINTA Anne, Avusy, Liste n°6 LES SOCIALISTES - LES VERTS 3) 53 points : HODGERS Antonio, Genève, Liste n°6 LES SOCIALISTES - LES VERTS 4) 50 points : APOTHÉLOZ Thierry, Vernier, Liste n°6 LES SOCIALISTES - LES VERTS

Le Rassemblement pour une politique sociale du logement vous recommande fortement de voter pour ces 4 candidat-e-s. Par ailleurs, le Rassemblement pour une politique sociale du logement relève que Madame Nathalie FONTANET (-4 points) est opposée à la mise en oeuvre d'une politique sociale du logement. Les autres candidat-e-s au 2ème tour de l'élection au Conseil d'État n'ayant pas répondu au questionnaire, il n'est pas possible de former une recommandation.


Vous trouverez ci-dessous le questionnaire envoyé aux candidat-e-s aux élections cantonales:

ob_fcda28_questionnaire-rpsl
.pdf
Download PDF • 522KB

Chaque question permettait d'obtenir de -5 à +5 points. Le maximum de point possible était donc de 65 points et le minimum de -65. Une absence de réponse ou une réponse "ne sait pas" donnait zéro point. Parfois, les commentaires écrits par les candidat-e-s permettaient de nuancer le points obtenus par la réponse. Entre 65 et 50 points, le-a candidat-e est considéré-e comme s'engageant fortement pour une politique sociale du logement et les droits des locataires. Il est chaleureusement recommandé par le RPSL. Entre 49,9 et 35 points, le-a candidat-e est considéré-e comme étant favorable à une politique sociale du logement et aux droits des locataires. Il est recommandé par le RPSL. De 34,9 à 20 points, le-a candidat-e est considéré-e comme étant plutôt favorable à une politique sociale du logement. De 19,9 points à 0 points, le candidat-e ne peut plus être considéré comme soutenant une politique sociale du logement. En dessous de 0 point, le candidat-e défend des positions qui entravent la réalisation d'une politique sociale du logement et le RPSL ne peut que vous déconseiller de voter pour lui ou elle.


0 vue0 commentaire